La CEDEAO appelle le Maroc en soutien pour renforcer la sécurité et...

La CEDEAO appelle le Maroc en soutien pour renforcer la sécurité et la stabilité dans la région du Sahel

SHARE

"Nous avons élaboré une stratégie pour le Sahel destinée à consolider la paix et la stabilité dans la région (…) Nous sommes venus présenter cette stratégie et solliciter l'appui du Maroc pour la stabilité, la paix et le développement dans la région", a déclaré le président de la CEDEAO à la presse à l'issue d'une entrevue avec la ministre déléguée marocaine auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida.

L'objectif est que la région ne soit plus une source et un terreau de conflits mais une plateforme de développement et de prospérité, a souligné Kadré Ouedraougou qui a trouvé un répondant auprès de la ministre déléguée marocaine aux Affaires étrangères. Cette dernière a rappelé l'implication du Maroc auprès de la CEDEAO dont il est membre observateur. Elle a, à cet effet, réitéré l'engagement marocain à lancer et à appuyer les initiatives conjointes en faveur d'un développement socio-économique durable et inclusif, dans le cadre d'une approche globale mettant l'élément humain au centre de ses actions.

La ministre marocaine a, en outre, mis en relief l'intérêt grandissant manifesté par les acteurs économiques et les investisseurs marocains pour les pays de la CEDEAO qui est de nature à favoriser une croissance partagée et une solidarité fructueuse au service des intérêts des différentes parties.

La CEDEAO est une organisation intergouvernementale ouest-africaine créée le 28 mai 1975. Son but principal est de promouvoir la coopération et l'intégration avec pour objectif de créer une union économique et monétaire ouest-africaine. Dans ce cadre, M. Ouedraogo a présenté les grandes lignes du PCAR, qui consiste à mettre en place des actions transnationales en matière de sécurité et de développement économique et social, incluant les pays sahéliens et ouest-africains.

M. Ouedraogo a, par la suite, donné un aperçu sur le processus d'intégration économique régionale au sein de la CEDEAO, tout en mettant en exergue l'importance du renforcement de la coopération entre le Maroc et les instances de ce groupement.

En 2013, le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et la CEDEAO a atteint 8,7 milliards de dirhams (DH, 1 dollar=8 dirhams). Les exportations marocaines vers ce marché se sont élevées à 7,4 milliards de DH, soit 65% des ventes du Maroc sur l'Afrique subsaharienne. Les investissements marocains dans les pays de la CEDEAO ont augmenté, pour la même année, à 886 millions de DH, ce qui représente 76,5 % des investissements marocains en Afrique subsaharienne.

La moitié des investissements directs extérieurs marocains sont réalisés dans la CEDEAO, dans des domaines aussi variés que la finance, l'assurance, les télécommunications, les infrastructures, le logement et les mines, faisant du Maroc le 1er investisseur africain dans la sous-région. A cet égard, le président de la CEDEAO a appelé à augmenter le volume des échanges économiques entre le Maroc et les pays de son organisation économique africaine, en revalorisant les infrastructures liées notamment aux secteurs du transport routier, maritime et aérien, ainsi que les télécommunications et les banques.