Présidentielle en Mauritanie : L’opposition déclare qu’elle n’est pas concernée par la...

Présidentielle en Mauritanie : L’opposition déclare qu’elle n’est pas concernée par la date choisie par le pouvoir

SHARE

"Nous ne sommes pas concernés par la convocation du collège électoral", souligne une déclaration de l'opposition rendue publique à Nouakchott en réaction au décret de convocation du collège électorale publié dimanche soir.

L'opposition, qui était engagée dans un processus de négociation avec le pouvoir, se déclare "surprise" par le décret, alors que les proches de la majorité disent que le gouvernement a agi ainsi "dans un cadre constitutionnel irréprochable". Elle estime que toute date doit être "fixée de façon consensuelle et non unilatéralement".

"Nous avons a été surpris par cette convocation qui a été faite sans concertation. De ce fait, nous considèrerons qu'elle ne nous concerne pas", a souligné l'ancien Premier ministre mauritanien ( 2007-2008) Yahya Ould Waghef, chef de file du Forum national pour la Démocratie et l'Unité (FNDU), l'un des partis ayant pris part aux dernières négociations avec le pouvoir.

"Notre position demeure inchangée : le forum estime que le pays connaît une crise politique dont il ne pourra sortir que par la voie d'une élection consensuelle et crédibles", a-t-il ajouté.

"Cette élection ne peut avoir lieu qu'à travers un dialogue sérieux qui devra aboutir à un calendrier électoral consensuel, sans cela, il n'y aura pas d'élection", a-t-il conclu.

Par ailleurs, le FNDU a, dans une déclaration rendu publique, affirmé son "rejet total de l'agenda unilatéral annoncé par le pouvoir".

     "De même que nous réaffirmons notre disponibilité constante à un dialogue ouvert et sérieux lorsque les conditions et la volonté nécessaires de la part du régime s'y prêteraient", conclut le forum.