Accueil Afrique de l'Est Kenya Le Kenya salue la contribution de la Chine dans la lutte contre le braconnage

Le Kenya salue la contribution de la Chine dans la lutte contre le braconnage

Le Kenya salue la contribution de la Chine dans la lutte contre le braconnage

Le directeur général de Kenya Wildlife Services (KWS), William Kiprono, a déclaré que son pays a reçu le soutien de la Chine pour combattre le braconnage des animaux sauvages dans le pays. "Le gouvernement chinois soutient les efforts de conservation du Kenya. Il y a des gens sincères qui sont prêts à travailler avec le Kenya et qui sont contre ce qu'il se passe avec les éléphants et les rhinocéros", a déclaré M. Kiprono aux journalistes à Nairobi.

"La Chine a proposé d'améliorer la surveillance aux alentours des parcs nationaux et réserves du Kenya et d'aider à renforcer les capacités afin de permettre à la KWS de faire face aux braconniers ", a déclaré M. Kiprono.

 M. Kiprono a indiqué que les rhinocéros et les éléphants étaient de plus en plus vulnérables au braconnage en raison de la demande élevée de leurs cornes et de leurs ivoires.

"Les braconniers n'utilisent pas seulement des armes de pointe, ils utilisent aujourd'hui des méthodes de braconnage silencieuses qui sont difficiles à détecter pour les rangers en patrouille", a- t-il déclaré. Le Kenya a perdu 18 rhinocéros et 51 éléphants cette année à cause du braconnage. En 2013, le pays a perdu au total 59 rhinocéros et 302 éléphants, alors qu'en 2012 30 rhinocéros et 384 éléphants avaient été victimes des trafiquants. A ce jour, 249 suspects ont été arrêtés et jugés pour diverses infractions, et 21 fusils et 79 munitions ont été saisis.