Botswana : le taux de prévalence du VIH parmi les jeunes en...

Botswana : le taux de prévalence du VIH parmi les jeunes en hausse

SHARE

Une étude nationale sur l'impact du SIDA menée en 2004 a enregistré une prévalence du VIH de 6,5% chez les jeunes de 15 à 19 ans et ce chiffre a chuté à 3,7% en 2008 et a légèrement augmenté à 4,7% en 2013, a fait remarquer le ministre botswanais des Affaires présidentielles et de l'Administration publique Mokgweetsi Masisi mardi lors de l'ouverture d'un centre de jeunes à Gaborone.

M. Masisi a déclaré qu'il est décourageant d'apprendre que la prévalence du VIH parmi les jeunes de 20 à 24 ans a augmenté à 10, 3%, estimant que ces chiffres sont une indication que la transmission du VIH reste un problème, malgré les efforts du gouvernement pour assurer zéro nouvelle transmission.

Selon lui, la prévalence du VIH parmi les jeunes est alimentée par de nombreux facteurs, parmi lesquels l'alcool et la toxicomanie, la stigmatisation, les rapports sexuels intergénérationnels et d'autres formes de comportements à risque.

Il a promis que le gouvernement du Botswana continuera à fournir les outils nécessaires pour les aider à mettre en oeuvre divers programmes visant à relever les défis rencontrés par les jeunes, ajoutant que la nation considère les jeunes comme des agents de changement.

Selon l'ONUSIDA, le Botswana occupe la deuxième place dans le monde, après le Swaziland, quant à la prévalence du VIH, avec un taux estimé à 23% chez les jeunes de 15 à 49 ans.

Le Botswana a investi massivement dans la lutte contre le VIH/ SIDA. Un total de 385,5 millions de dollars américains a été dépensé en 2011. De ce montant, 295,3 millions de dollars provenaient de sources de financement publiques alors que les sources internationales ont fourni 90,3 millions de dollars.

Les chiffres officiels montrent que les nouvelles infections annuelles au VIH ont diminué de 71% entre 2001 et 2011.

Le programme de prévention de la transmission mère-enfant du VIH (PTME) du Botswana est aujourd'hui l'un des plus efficaces du monde en développement. Plus de 95% des femmes et bébés exposés au VIH sont couverts par les services VIH-PTME.