Moyen-Orient/Afrique du Nord : Coordination entre les universités pour une meilleure gouvernance

Moyen-Orient/Afrique du Nord : Coordination entre les universités pour une meilleure gouvernance

SHARE

Lors de cette rencontre organisée par l'Organisation islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), les intervenants ont relevé que le développement d'un système de l'enseignement supérieur dans la région MENA, passe essentiellement par l'échange d'expertises et du savoir-faire, tout en tirant profit des expériences pionnières dans ce domaine pour faire de l'université un établissement ouvert sur son environnement.

Intervenant à cette occasion, le ministre marocain de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi a indiqué que l'université marocaine est appelée à adhérer au réseautage des universités aux niveaux régional et international, nécessaire à son développement et au renforcement de sa bonne gouvernance dans le cadre d'une approche prospective adaptée à la conjoncture économique internationale.

Pour sa part, le directeur général de l'ISESCO, Abdulaziz Othman Altwaijri, a affirmé que le développement du système de l'enseignement supérieur dans la région MENA s'inscrit dans le cadre d'un projet global de l'organisation visant à activer les résolutions et les recommandations de la Conférence islamique des ministres de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ainsi que de la Conférence générale de la Fédération des Universités du monde islamique (FUMI).

M. Altwaijri a souligné, dans ce cadre, l'importance d'adopter une approche régionale dans le traitement des questions liées à l'enseignement supérieur et la recherche scientifique, dont les résultats positifs permettront d'éviter la duplication d'efforts, de rationaliser les dépenses, d'échanger et de tirer profit des expériences et d'assurer le réseautage des universités dans le but de promouvoir la coopération et la coordination dans ce domaine.

De son côté, la représentante résidente de la BAD au Maroc, Yacine Diama Fal, a relevé que le renforcement de la gouvernance des établissements d'enseignement supérieur permet leur ancrage dans la réalité socio-économique des pays du continent africain. Elle a passé en revue, à cette occasion, les différents projets réalisés par son institution au profit de plusieurs pays dans l'objectif de mettre à niveau les infrastructures d'enseignement supérieur et de soutenir l'intégration régionale.