Accueil Afrique du Nord Algérie Algérie: Le gouvernement qualifie d’"absurdes" les chiffres d’une ONG sur les esclavages

Algérie: Le gouvernement qualifie d’"absurdes" les chiffres d’une ONG sur les esclavages

Algérie: Le gouvernement qualifie d’"absurdes" les chiffres d’une ONG sur les esclavages

"Les estimations accolées à l'Algérie dans l'enquête (de WFF) sont totalement aberrantes et absurdes et ne méritent pas davantage de commentaires", a déclaré le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, Amar Belani.

Cette intervention intervient en réaction à une étude faite par la WFF sur l'indice de l'esclavage mondial publiée jeudi dernier, une étude qui a fait état de près de 29,8 millions de personnes vivant dans des "conditions d'esclavage" sur une liste de 162 pays, dont trois-quarts sur le continent asiatique. L'Algérie est classée au 91e rang, selon le classement de l'organisation, qui a mis en avant la Mauritanie comme étant la première en matière d'esclavage. Dans ce sens, M. Belani a estimé que "l'enquête en question ne se base pas sur des données fiables et irréfragables, puisque l'indice de prévalence de l'esclavage moderne n'est que le résultat d'une extrapolation fantaisiste qui se base sur des échantillons aléatoires dont la représentativité est plus que douteuse".

Les critères sur lesquels se base cette fondation pour définir l'esclavage sont différents de ceux de la définition classique. Il s'agit de l’esclavage moderne, traduit par le travail forcé, le mariage forcé, le trafic d'être humains et de la maltraitance.