Egypte: 14 morts dans des attentats menés par des militants

Egypte: 14 morts dans des attentats menés par des militants

SHARE

Un policier a été abattu vendredi matin alors qu'il se rendait sur son lieu de travail, selon la même source.

Parallèlement, sept soldats ont été tués et huit autres blessés jeudi dans une attaque armée contre un poste de contrôle militaire à Arish, ville limitrophe d'Israël.

"Des hommes armés ont ouvert le feu sur des soldats au poste de contrôle d'Abou Sokkar dans la ville d'Arish", a indiqué la source, ajoutant que les assaillants sont soupçonnés d'être des membres de groupes djihadistes extrémistes de la péninsule.

Par ailleurs, deux recrues de la police ont été abattues près du pont Wady à Arish, et trois autres ont été grièvement blessées jeudi soir.

La source n'a pas précisé comment les personnes ont été tuées ou blessées.

Alors que les forces armées ont intensifié leurs efforts pour éradiquer les bases terroristes, cinq djihadistes, dont un Palestinien de Gaza, ont été arrêtés tôt vendredi alors qu'ils tentaient de pénétrer dans la station de police d'Arish.

Les autorités égyptiennes ont décidé jeudi de fermer le point de passage de Rafah, situé à proximité de la bande palestinienne de Gaza.

Les affrontements entre les partisans du président déchu Mohamed Morsi et les forces de sécurité ont fait plus de 600 morts à travers le pays.

L'Egypte a déclenché l'état d'urgence pour une période d'un mois et a imposé un couvre-feu à un certain nombre de gouvernorats, dont Le Caire, Alexandrie ainsi que le Nord et le Sud-Sinaï.