Le président des Comores communique son patrimoine à la commission anti-corruption

Le président des Comores communique son patrimoine à la commission anti-corruption

SHARE

Il s'agit pour le chef de l'Etat comorien de réaffirmer sa conviction personnelle sur la transparence dans la gestion des finances publiques, pour "sensibiliser, informer et éduquer pour l'assainissement des affaires de l'Etat" et "faire de l'année 2013, l'année de la bonne gouvernance", a-t-on indiqué.

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, les Comores ont adopté une loi relative à la transparence des activités publiques selon laquelle tous les hauts responsables de l'Etat exposés à la corruption doivent faire une déclaration de son patrimoine.

La loi prévoit des sanctions financières et pénales d'une amende de 5 millions de francs comoriens (environ 13.300 dollars) et d'emprisonnement de 2 à 5 ans pour toute personne qui ne se soumettra pas à cette décision dans les délais fixés par le texte.