Afrique : A-t-on déjà commencé à préparer les JO de Rio 2016...

Afrique : A-t-on déjà commencé à préparer les JO de Rio 2016 dans votre pays ?

SHARE

Aussitôt le décor des JO 2012 (aussi bien ceux des valides que des invalides) démonté, les Africains semblent avoir déjà enterré les préparatifs idoines des prochaines olympiades qu’abritera dans quatre ans Rio. Et pourtant, tous les champions olympiques et techniciens de l’olympisme sur la planète ne cessent de le répéter : les JO se préparent quatre années à l’avance. Récompenser à coups de milliers d’euros des athlètes médaillés des Jeux après avoir pitoyablement peiné pour se préparer est une scène contre laquelle il faut lutter, en investissant hic et nunc dans le sport et en le gérant efficacement. Lors des JO 2012, au pays de Benjamin Boukpeti, des observateurs sportifs ont vu des ambassadeurs (compétiteurs) de leur Etat arborer des équipements sportifs provenant de différents équipementiers pour compétir dans un même tournoi…

Il urge de remettre en cause les statistiques décrochées par l’Afrique lors des Jeux des 30èmes Olympiades car même les bons élèves du continent noir en phase finale des JO ont commencé à accuser le coup. Allusion aux Etats des grands plateaux et des pays comme le Nigeria et le Sénégal qui ne brillent presque plus. Bref, l’Afrique décrit des courbes en ciseaux depuis Sydney 2000, malgré son immense potentiel.

Raphaël Agopome, premier responsable d’un centre sous-régional de formation en athlétisme au Sénégal, entrevoit une solution urgente à ce mal en l’abordant sous forme de cercles concentriques. Ce qui commande une recherche de solutions zone (sportive) par zone. On ne le dira jamais assez ; si l’Afrique est capable de se donner 24 médailles aux JO 2012 en entretenant piteusement ses athlètes, elle a les moyens de concurrencer à Rio 2016 Américains et Chinois qui ont la mainmise sur les premières places des JO.

Afriquinfos