Accueil Afrique de l'Est Djibouti Piraterie : La France prend le commandement de la force Atalante

Piraterie : La France prend le commandement de la force Atalante

Piraterie : La France prend le commandement de la force Atalante

Le 7 avril 2012 à Djibouti, au terme d’une cérémonie à bord du navire espagnol Patino et présidée par le contre-amiral allemand Reiner Endres, commandant adjoint de l’opération Atalante, la France a pris le commandement de la Task Force 465. Le contre-amiral Jean-Baptiste Dupuis succède ainsi à l’Espagne et au contre-amiral espagnol Jorge Manso qui commandait la force depuis quatre mois.

L’amiral Dupuis assumera le commandement de la force depuis le bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Marne qui embarquera son état-major. Ce dernier est multinational et constitué de 38 personnes dont 10 alliés de 8 nationalités différentes. Pour une durée de quatre mois, le contre-amiral Dupuis commandera cette force composée selon la période de 5 à 10 bâtiments et de 2 à 3 avions de surveillance et de patrouille maritime.

Le début du commandement français coïncide avec une période dite d’inter-mousson, se manifestant par une amélioration des conditions climatiques et favorisant par conséquent les actions de piraterie. A ce titre, la France fournit un effort particulier et mobilise une frégate supplémentaire en plus du navire amiral. Depuis la fin mars, les bâtiments de la mission Jeanne d’Arc (Dixmude [lien vers Dixmude d’acier] et Georges Leygues) apportent également leur soutien à l’occasion de leur passage dans la zone. La France engage également actuellement un avion E3F et un Atlantique 2 [ lien vers brève Djibouti sur déploiement d’un ATL2] qui opèrent depuis Djibouti.

Engagée dans la lutte contre la piraterie depuis 2007 pour répondre à l’appel du Programme alimentaire mondial (PAM), la France a joué un rôle moteur dans la mobilisation internationale et le lancement de l’opération Atalante en décembre 2008. Dans ce cadre, elle met en œuvre en permanence une frégate et assure un soutien logistique aux autres pays participants par l’intermédiaire des Forces françaises stationnées à Djibouti.

Elle renforce régulièrement sa participation avec des moyens complémentaires. Il s’agit de la seconde prise de commandement [lien vers 1ère prise de commandement] français à la tête de la TF 465. Il s’inscrit dans le cadre de la participation de l’EUROMAFOR (force maritime européenne armée par l’Espagne, la France, l’Italie et le Portugal) à Atalante.
Pendant un an ces quatre nations se succèdent donc pour commander la force Atalante.