Accueil Afrique de l'Est Kenya Kenya: la situation alimentaire s’améliore en novembre

Kenya: la situation alimentaire s’améliore en novembre

La récolte des cultures dans les zones de fortes précipitations, selon le rapport intitulé Situation de sécurité alimentaire, a stimulé la disponibilité alimentaire, l'accessibilité et la stabilité des prix.

"La situation de sécurité alimentaire nationale continue de s'améliorer au cours du mois de novembre. Cela était principalement attribuable à la récolte des cultures de longues pluies en cours dans les zones de fortes précipitations qui ont culminé au cours du mois", a déclaré le rapport.

Le ministère a indiqué que les pluies avaient stimulé la disponibilité et la fourniture de légumes, pommes de terre, bananes, oignons et tomates dont les prix ont chuté considérablement.

Un sac de choux à Nairobi, selon le ministère, va pour 30 dollars américains, un sac de pommes de terre irlandaises pour 42 dollars et les oignons 9 dollars.

Le Kenya a connu une sécheresse au milieu de cette année avec près de 3,5 millions de personnes confrontées à la faim et la famine. La famine, combinée à d'autres facteurs comme la dépréciation du shilling, encore poussé à la hausse les prix des denrées alimentaires.

Le ministère fait remarquer que le prix du maïs s'est stabilisé à travers la nation d'Afrique orientale, un sac de 90 kg va pour 30 dollars. "Les prix du maïs sont restés stables dans la plupart des régions du pays avec le plus bas par sac de 90 kg va pour 30 dollars, par rapport à 56 dollars par sac en juin. La sécurité alimentaire dans les comtés arides ont continué de s'améliorer en raison des courtes pluies courantes", a-t-on déclaré dans le rapport.

Les stocks de maïs nationaux au Kenya s'élèvent désormais à 16.584.626 sacs contre 14.440.367 sacs en octobre. "Le National Cereals and Produce Board détient 2.299.000 sacs, les agriculteurs 11.453.825, les commerçants 2.227.891et les minotiers 603 910 sacs," selon le rapport.

En novembre, le Kenya a importé 188276 sacs de maïs, avec 169 976 en provenance de pays d'Afrique orientale alors que 18, 300 provenaient de l'extérieur de la région.

Cependant, les importations d'haricots ont baissé de 40 342 sacs en octobre à 24 746 sacs en novembre. "Les stocks d'haricot national s'élevait à 1.797.244 millions de sacs d'ici la fin de novembre. Les stocks d'haricots sont actuellement en baisse en raison de la consommation continue de la récolte de longues pluies. Ces stocks peuvent durer pendant environ deux mois et demi", selon le rapport.

Mais en dépit de la situation de sécurité alimentaire stable, le prix de la nourriture au Kenya demeure élevé, surtout le maïs dont un paquet de 2 kg coûte 1,5 dollar.