Accueil Afrique de l'Ouest Ghana Le Ghana va devenir un exportateur d’électricité (vice-président)

Le Ghana va devenir un exportateur d’électricité (vice-président)

Le Ghana va devenir un exportateur d’électricité (vice-président)

S'exprimant lors du Sommet des énergies 2011, le vice-président a déclaré que le Ghana possède des avantages comparatifs dans la production d'électricité et allait donc utiliser les ressources en pétrole et en gaz dont son pays dispose pour produire de l'électricité dans le but d'accélérer la croissance et le développement.

En août 2006, le gouvernement et la Millennium Challenge Cooperation (MCC) ont signé un accord de près de 550 millions de dollars pour aider à éliminer la pauvreté dans le pays.

En 2007, ce pays d'Afrique de l'Ouest a reçu 550 millions de dollars issus du Millennium Challenge Account (MCA) des Etats-Unis pour soutenir le développement.

Cette somme était destinée à 23 régions sélectionnées du Ghana en vertu de deux critères: les besoins socio-économiques et le potentiel de croissance du secteur agricole. Il a été estimé qu'environ 50 000 agriculteurs et 250 000 foyers bénéficieraient du MCA.

Le vice-président de la MCC, Patrick Fine, a loué les efforts entrepris par le gouvernement ghanéen pour appliquer le programme MCA.
Le Ghana se vera attribuer la deuxième tranche du fonds du MCA car ses performances dans l'application du premier contrat ont été jugées bonnes, a-t-il annoncé.

"Dans le cadre des nouvelles réformes du secteur électrique, le gouvernement encouragera d'autres entreprises intéressées à participer à la gestion et à la distribution de produits de base afin d'éviter le monopole et d'assurer une bonne concurrence en vue d'un meilleur service", a promis le président.
 

Le premier contrat a aidé à assurer la transformation du secteur agricole, s'est félicité le vice-président du MCA, Jonathan Bloom, qui a par ailleurs souhaité que cela puisse aboutir à une croissance durable de l'électricité.
 

Le gouvernement prévoit de développer une économie de l'énergie et de devenir un exportateur énergétique d'ici 2015 en augmentant sa capacité de production d'électricité de 2 000 mégawatts actuellement à 5 000 mégawatts, a indiqué le ministre de l'Energie par intérim, Inusah Fuseini.