Accueil Afrique de l'Ouest Ailleurs Les Etats de la CEDEAO s’ engagent à combattre l’impunité

Les Etats de la CEDEAO s’ engagent à combattre l’impunité

Les Etats de la CEDEAO s’ engagent à combattre l’impunité

Ces deux documents visent à soutenir les efforts de la CEDEAO et des Etats membres en faveur de la justice, la paix et la stabilité dans la sous-région, selon les participants.

En vue de renforcer la bonne gouvernance et l'Etat de droit en Afrique de l’ouest dans une logique de prévention des conflits, des recommandations "pratiques et novatrices" ont été formulées dans cette déclaration.

 Celles-ci s' articulent autour de plusieurs axes tels que la consolidation de l' état de droit, les mesures pour renforcer la justice, la justice traditionnelle, la cour de justice de la CEDEAO et la justice internationale, le renforcement de la promotion des droits de l' homme, le rôle des médias et la lutte contre le crime organisé ainsi que le trafic illicite, le terrorisme et la piraterie.    

Dans cette déclaration, les participants plaident pour le renforcement de l'harmonisation de l'arsenal juridique à l'échelle de la sous-région et de la coopération régionale et internationale pour lutter contre l'insécurité, les violations des droits de l’homme et les menaces transnationales et transfrontalières grandissantes en Afrique de l’ouest.

  S'agissant de la criminalité organisée transnationale, les participants ont souligné l'impérieuse nécessité pour les pays de la sous-région d'unir leurs forces pour parvenir à la mise en place d'une action concertée en matière policière et judiciaire.

 Sur ce point, ils recommandent le développement d'une stratégie régionale destinée à renforcer la coopération judiciaire entre les Etats afin de faciliter les poursuites à l' égard de cartels et de leurs complices qui restent "impunis suite à la corruption et aux pressions" qu'ils exercent sur les autorités compétentes.

  A travers le plan d'action, ils recommandent la création des centres de poursuites régionaux spécialisés et protégés des pressions des groupes criminels.