Réflexions sur la mise en place d’une nouvelle armée pour la Côte...

Réflexions sur la mise en place d’une nouvelle armée pour la Côte d’Ivoire post-crise

SHARE

Des experts en stratégies militaire, des autorités politiques et administratives, des représentants d'organismes internationaux et des officiers supérieurs de l'armée ont planché sur plusieurs points dont le champ d'action des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), leur formation et leur effectif.

L'atelier qui durera deux jours s'articule notamment autour de la déontologie des métiers des armes, de l'organisation des services et d'autres thèmes.

Pour le ministre délégué chargé de la Défense Paul Koffi, l'armée nouvelle doit se doter de la mission de rétablir la confiance et de raffermir la cohésion sociale.

"Il faut constituer une nouvelle armée sur des bases solides», a estimé le ministre après avoir fait l'état des lieux de l'armée actuelle sur les plans humain, logistique et matériel.

Après la crise postélectorale ivoirienne au cours de laquelle les forces pro-Gbagbo et les forces pro-Ouattara se sont affrontés, le chef de l'Etat ivoirien a pris une ordonnance unifiant les deux armées.

Mais cette unification se trouve encore à une phase théorique, les deux groupes ayant du mal à travailler en symbiose sur le terrain.

Les autorités ivoiriennes soucieuses d'un retour "rapide" à la normalité s'attèlent à régler la question pour une armée forte, unie, disciplinée et républicaine.