Accueil Afrique de l'Ouest Togo Togo: Des opérateurs économiques marocains rassurés d’un bon climat des affaires

Togo: Des opérateurs économiques marocains rassurés d’un bon climat des affaires

« La sécurité juridique et judiciaire du commerce et de l’investissement est une préoccupation majeure du gouvernement », a dit Ahoomey-Zunu, poursuivant que, dans ce sens, l'esprit de l’Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) a déjà « acquis ses lettres de noblesse dans la pratique quotidienne » du droit des affaires au Togo.

Les opérateurs économiques marocains à cette rencontre explorent au Togo les potentialités des domaines des banques et finance, de la pharmacie, des bâtiments et travaux publics, de l’agroalimentaire, du textile, des TIC, du traitement de l'eau, etc.

Le ministre togolais a rassuré également de l'application dans son pays des instruments de libéralisation, des codes, des principes et règlements communautaires adoptés par la Cedeao et l' Uemoa, et aussi du schéma régional d'harmonisation des activités de normalisation, de certification et de métrologie.

Le commerce est l'un des secteurs « porteurs d'avenir pour l’économie togolaise », a relevé Ahoomey-Zunu, soulignant que le gouvernement s'atèle à développer la vitalité de ce secteur par l’adoption de mesures incitatives à travers l'amélioration du cadre législatif, règlementaire et institutionnel.

Au Togo, la législation nationale organisant la concurrence a été renforcée par la législation communautaire sur la concurrence de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). « Toutes les diligences préalables à l'exercice du commerce au Togo sont présentement facilitées par la mise en place d'un guichet unique », a insisté le ministre Ahoomey-Zunu.

Il a annoncé l'installation « dans les tous prochains jours » de la Cour d'arbitrage du Togo, portant à la connaissance d’investisseurs marocains que les opérateurs économiques ont la latitude de recourir aussi à la Chambre d'arbitrage de l'OHADA basée en Côte d'Ivoire. « Un autre grand chantier devant permettre d'améliorer le climat des affaires est la mise en place d'un guichet unique du commerce extérieur », a dit le ministre togolais du Commerce, indiquant que son pays a pris, dans ce domaine, des mesures de libéralisation dont la suppression de la taxe monopole.

Le guichet unique du commerce extérieur « verra le jour dans un avenir proche », a précisé le ministre Ahoomey-Zunu, expliquant que cela permettra beaucoup de facilités pour les formalités nécessaires du commerce tant à l'importation qu'à l'exportation et contribuera à lutter contre les faux frais.