Accueil Afrique de l'Ouest Togo 45.954 élèves composent pour les études universitaires éprouvées par des perturbations

45.954 élèves composent pour les études universitaires éprouvées par des perturbations

La grève à l'Université de Lomé a créé une psychose de peur pour de probables tentatives des étudiants de perturber la tenue de ces examens du Baccalauréat II, qui est le premier diplôme universitaire au Togo.

Les nouveaux bacheliers iront grossir le monde estudiantin de près de 60.000 étudiants dans les deux universités du pays, dont près de 43.000 étudiants à l'Université de Lomé.

Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Galley, qui a fait le tour des centres d'examens à Lomé, rassure pour le moment que tout se déroule normalement.

Cependant, le calme peine à revenir sur le campus universitaire de Lomé où les étudiants poursuivent les manifestations de revendications relatives aux conditions d'études et au nouveau système Licence Master Doctorat (LMD) qu'ils jugent compliqué.

Cette fois-ci ils réclament en plus l'annulation de l'exclusion pour 10 ans prononcée par les instances universitaires à l'encontre de l'un des meneurs des manifestations.

Face à cette ambiance, le syndicat des enseignants du supérieur a appelé les autorités universitaires à se pencher sur la sécurité dans l'Université de Lomé, mais conviant les étudiants à mettre fin aux manifestations empreintes de violences.