Accueil Afrique de l'Ouest Côte d'Ivoire Le gouvernement veut promouvoir l’artisanat et les PME pour l’insertion professionnelle des jeunes

Le gouvernement veut promouvoir l’artisanat et les PME pour l’insertion professionnelle des jeunes

Le gouvernement veut promouvoir l’artisanat et les PME pour l’insertion professionnelle des jeunes

Le ministre ivoirien de l'Artisanat et de la Promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Sidiki Konaté, a exprimé lors d'une conférence jeudi à Abidjan l'engagement du gouvernement à promouvoir l'artisanat et les PME afin de favoriser l'insertion socio- professionnelle des jeunes.

Pour M. Konaté, le gouvernement se trouve convaincu du rôle de moteur de l'économie que jouent les PME en matière de création d'emplois et de richesses et veut faire de ce secteur le fer de lance de la création d'emplois au profit des jeunes.

Le ministre a déploré que cinquante ans après l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le secteur ne bénéficie toujours pas de l'appui qu'il est en droit d'attendre de l'Etat pour se développer et jouer son rôle dans l'emploi, la création de richesses et l'élévation du niveau de vie des populations.

"Désormais, le développement doit reposer essentiellement sur la promotion et l'émergence des PME qui doit permettre à l'Etat d'atteindre à moyen et à long terme les objectifs de création massive d'emplois", a soutenu Sidiki  Konaté.

L'émissaire du gouvernement a défini les axes sur lesquels des mesures et actions urgentes doivent être engagées pour sortir l'artisanat et les activités économiques du secteur de l'informel.

"Il faut favoriser une concurrence saine et loyale entre les opérateurs économiques. Il s'agit de protéger les entreprises contre la concurrence déloyale et toutes les formes d'insécurité et de justice. Il faut agir efficacement sur les coûts des facteurs en mobilisant des ressources extérieures bon marché", a-t-il noté.

Pour M. Konaté, il y a également lieu d'appuyer toutes les initiatives visant l'implantation de nouvelles entreprises et d'améliorer les performances techniques, commerciales et organisationnelles de celles qui existent déjà.

"Un appui fort de l'Etat à la création d'entreprises nationales ainsi qu'un partenariat fort avec des banques ou structures de micro-finances sont nécessaires", a énoncé Konaté Sidiki, préconisant de jeter les bases de la création d'une structure financière tournée exclusivement vers le financement des projets concernant  l'artisanat et les PME.